Voie Reims-Castrice-Cologne.

- VOIE IMPERIALE REIMS- COLOGNE-

 VRCK coupée par rue Fme Basse Ecogne    fouillesLEMANT.ne pas gratter,merci!  ch-romains-gruyeres,restes de voie voieromains-gruyeres-au fondst-arnoult-jetée de la voiest-arnoult-reste de voie;Gruyères

 - Voie Impériale Durocortorum- Castrice - Colonia Agrippensis . ( V.R.C.K !)

  - Elle relie Reims, carrefour et noeud de voies , à Cologne -Köln, à travers les plaines de Champagne , des Ardennes du Sud , des Ardennes- crêtes et bois , passe par Castrice- Charleville-Méziéres et s'enfonce en Belgique, pour atteindre le Rhin, limite de l'empire.

- Voie Reims-Castrice-Cologne/VRCK.("pour aller plus court !")  . Trois photos des fouilles LEMANT de 2002, sur la coupure , dans la voie romaine, par la tranchée-rue menant à la Ferme de Basse-Ecogne;la 1ére "montre" la section de la voie, chêne devant,; la 2eme: la rue,et la section de voie, en plein milieu-haut, avec juste devant, une tache claire qui est la bache recouvrant la fouille, qu’on retrouve sur la 3eme photo, derriére l’arbre en V ( c’est direction Nord, Fagnon et Charleville) ( Nota : Castrice est l'ancien nom de Charleville ( qui n'existe que depuis le XVIIeme siécle) ( mais , avant , il y avait un village de bateliers - nautes- commerçants- navigateurs) - Méziéres ; ce nom restera jusqu'à la fin du Moyen-Age : "Comté de Castrice",  lui même partie du duché de Mazarin, fin XVIeme siécle; DROUZY, et Abbé Lagneaux , Histoire de Donchery -2 doc).  - ....Castrice : origine du nom : certainement venant de "castrum", petit camp romain , de surveillance ou de garde, sorte de poste , plutot que grand camp romain, et implanté au passage de Meuse - pont, ou gué ou bac ; de la même façon qu'à Donchery , voir tracé de la ville: rectangle de UN MILLE de périmètre (1480 m-1500m) , il y avait un " castrum"; origine de Mézières :? de macer , = muraille , à rapprocher du turc ( l'Asie Mineure 'était Celte, avant ! même s'ils sont Musulmans actuellement! ) :macer = tombe, ou muraille vieille - duvar = mur.....)

  -  La voie , viae stratae , part de Reims, passe au Nord-est de Bétheny, inscrit   sur carte : "vieille voie romaine" ; elle rase le fort de Fresnes , prend la D 74 (dessous)  , passe à Boult sur Suippe, puis re- D 74, d’aprés les croquis-schémas habituels, ouest St Loup , réapparait au p oint 126 situé au Sud  de Chateau-Porcien , au sud de l'usine agro-alimentaire lieu-dit "la Justice" , passe par Chateau -Porcien,  puis village de SON ,puis au pied de Séry, ( inscrit sur cartes : camp romain); L' ex R N 51 , qui passe à Novy-Chevriéres, suivant la ligne de crête , puis la ligne trés droite entre Noy et Saulces-Monclin , est sans doute sur l'ancienne voie, rehaussée- rélargie au fil du temps.  On la retrouve, voir fouilles, et surtout "coupe de la voie romaine"-JP LEMANT/site Mosaouvaton- à l’Est de Launois sur Vence ( traces google-Maps et terrain) ; Elle  continue par "l’hippodrome" privé situé au dessus de la  voie ferrée , la rue Millaville, et les "Poteries", à Jandun ,  puis  Est de la Ferme des Corbeaux, puis  elle passe entre la Ferme de Basse Ecogne- et Gruyères et Fagnon (travaux de fouilles 2003-2004 par site archéo) ( sur Géoportail ou cartes 1/25000 : " chemin du tombeau des Romains), puis file vers Warcq, ( dans bois du Mellier : " voie romaine") toujours en jetée , passe au point côté 248 , lieu-dit " la Mignonne " , et la voie est rejointe par la voie Laon-Castrice,en ce point 248  ;elle traverse le bois du Charnois -actuellement déboisé- sectionné pour la construction du Y Ardennais , traverse la départementale et file vers les rapides -gué ; une autre voie voie seconde ( jetée de 200 mètres environ direction environ Nord ) venant de Moncornet  la rejoint en bord de Meuse, prés des rapides,; elle passe la Meuse au "gué des Romains" ( la Meuse n’était pas haute avant l’installation des barrages pour la circulation fluviale). Trés visible sur Proxiti-Google Maps, trés visible sur le terrain, vers la Chapelle Saint-Hillaire . Elle peut continuer par la Warenne, certainement par l’ avenue de Saint- Julien, qui court en ligne de crête parfaite, pourrait passer au niveau Ancienne Porte de la citadelle de Mézières, et passer au  pied du plateau de Berthaucourt,- oppidum,  Elle passe dans Mézières actuel " porte ardennoise", c'est à dire entre la Poste, l'Hotel de Ville et la Préfecture et le quartier de la Citadelle ( et l'ancien quartier " de la Marine") - Gérald DARDART , bulletin municipal 164) . Elle remonte la pente vers les anciennes "Chaines Brampton" ( " c'est pas jeune!") . Puis, elle peut reprendre par la route de crête vers la Belgique en passant à Saint-Laurent, Rue de la Verte Voie ??? commune dans laquelle des traces ont été retrouvées en 2000, traces promptement détruites par  des travaux , au niveau de la salle de sports-PTT.(apparement la destruction est l'oeuvre des batisseurs de la salle ...)  La voie se raccorde à la voie seconde passant à Ville sur Lumes, existante. Il y a de fortes chances pour que le tracé en ligne de crête /sortie de Méziéres, Saint-Laurent soit une ancienne voie gauloise.

  -  Mais :  Une autre voie peut exister, par Rethel: "31/08/98, C et J.G ROZOY, conférence à Sedan, Société d’ histoire du Vieux Sedan, "les Gaulois à l’age du fer": "....à l’ouest de la route......une ancienne voie gauloise , puis romaine, de Reims à Rethel..." ; Ou est-elle? certainement sous la RN 51; c’est d’ailleurs "tout droit", partant de Reims, par Witry, avec l’embranchement de la voie  vers Trèves, qui se voit, dans la Champagne et Sud-Ardennes, "comme le nez au milieu de la figure".

   lit de route:8 m large/St Arnoult Bois   b St Arnoult VRCK."petit panneau, SVP"  VRCK vers Sud, 8m large St Arnoult bois

Nota : ces trois prises de vues montrent la "bande de circulation", les rebords, les fossés latéraux, la déclivité, le profil, d’une route sur laquelle le "ménage" n’a pas été fait depuis 1000 à 1500 ans! soit un millénaire, ou un et demi! ; çà a le même rapport d’âge qu' avec les pyramides d’Egypte, et c'est parfaitement visible dans les bois des Ardennes. 

 Les sectionnements de voie présentent la même coupe, la même base, les mêmes dimensions ,la même structure, que la "Coupe de Pinet" dans l'Hérault, Voie Domitia (ou domitienne) (voir site : "Voie romaine Domitia, du même "promeneur")). Les voies étaient bien des constructions standards , d'architectes, pensées, parfaitement réglées. La grosse pierre noire , abandonnée , parages Gruyéres -St Arnoult, " non du coin" , doit être une pierre de rive ; trop lourde, trop costaud , on l'a laissée sur place aprés avoir cannibalisé la voie.

  ouest Gruyères VR /ligne de crête  O Gruyères VRCK,ligne crête,3-4m haut  StArnoult-Gruyères voie/fme Corbeaux jetée."petit panneauSVP/Ediles!merci   Jetée 3 mhaut,rongée au 19eme siècle  dessusVRCK,aprés coupe/vers Fagnon  V Domitia,type dallage descente+borne milletype d'empierrement/Voie Domitia/RN113 Méze

 Photos de la Voie Reims Castrice Cologne/ Colonia Agrippensis, dans les bois de Gruyères-Fagnon-Basse Ecogne-Bois de Saint Arnoult (St Arnoult, à Gruyères,lieux de marches ou balades, sur chemins, dans chemins-bois;) ; la jetée en ligne de crête,sert de limite de communes, et de cantons, et se trouve dans les prés ou patures: c’est chez autrui: ne pas déranger; la voie est visible de la route départementale Fagnon-Gruyères; des petits panneaux sur la voie seraient les bienvenus d’autant que la voie est bien visible et bien conservée et RARE; merci Monsieur le....,thank you very much,muchas gratias,danke schöne, gratias ago.

 NOTA ; à bien y regarder , et aprés quelques kilomètres à pied, en tous sens , sur cette voie Reims-Castrice ,et considérant son tracé de Launois à Warcq , il semblerait que cette voie impériale se soit carrément subsituée à une voie plus ancienne , celte et, ou, gauloise ; en effet , elle suit pas à pas la ligne de crête, parfaitement et exactement , comme les vieilles voies celtes ( "les Celtes n'aimaient pas se mouiller les pieds") ; il est vrai que le terrain " collineux" , avec des chutes brutales , dans les parages de Gruyères, Mondigny , Barbencroc , est peu favorable aux routes droites ; quant à la plaine du cours de la Vence, celà devait être une immense pataugeoire; et comme les Celtes se déplaçeaient  " sans se tremper", de Reims à Rethel, et à Castrice , les Romains ont repris leur voie, en la re-fabriquant à leur manière , en " dur- dur", et en levée-jetée, le tout ,construit sur le chemin gaulois. Au sectionnement ,VRCK- D 34 (Fagnon-Neuville les This) au sud -ouest de Fagnon,en lisière du bois Mellier, on peut remarquer deux chenes , vieux , qui encadrent la jetée (restes) de voie , avec un petit calvaire en bois , abandonné. Le tracé de la VRCK et celui de la Vieille Route de Paris sont rigoureusement paralléles,courant toutes deux à deux-trois km côte à côte.

  ....- Aux dernières nouvelles , trés fraiches : 21 Février 2013, et gel -bise - 3° C - 4° C , le chemin qui traverse le bois du Charnois  - qui est la VRCK-   Chemin et lieu-dit " les Cailloux" ,est re-caillouté car il sert de sortie des terres excavées autour de la voie en crête; et la barrière est ouverte;( dernières nouvelles ), ...; la VRCK est re-dégagée sur UN km, dans les bois du Charnois, soit " à plat" , soit en petit jetée pour effacer les dénivelés du terrain , avec quelques délardements.' " c'est du billard" . ---- Nom du lieu , ou lieu-dit :" les Cailloux" :toponymie , toujours toponymie !( c'est par là que "transite " le passé) ; il y avait beaucoup de cailloux sur  la voie, par non entretien et donc , les gens , au Moyen-Age  , ont dû surnommer cette voie et ce lieu en conséquence; de la même façon que d'autres nommaient ou disaient : la Haute Voie , la Voie Haute, le Chemin en fer,  la haute Borne , parcequ'il y avait là une haute borne "milliaire", lou Cami Ferrat, la Levée,( de César) , la Haute Chevauchée , le Chemin Haut , etc etc .....

 - Mentionné sur certains sites , :" à St Arnoult, dans les bois, sur la voie romaine , se situe l' emplacement d'un ancien camp romain " En effet , juste à côté des hauts de Gruyères et prés de la croix de St Arnoult , et collé à la vois en jetée, on trouve une grande aire aplanie , , 4000 M2  environ , qui " surplombe " le village, à ses pieds dans le vallon ; peu probable que celà soit un camp romain, si loin de Castrice et ne possédant pas ses " mille pas de périmètre"  ( 1480 mètres, soir presque 1500 mètres,) ( et 1700 mètres " en tirant dessus", comme le pourtour de Donchery- à voir ! ). Mais il doit certainement être la place d' un poste de garde , exploratorium , car bien situé : - en hauteur , - dans des bois touffus / forét de Froidmont , - et à dix Km au sud de Castrice , donc dans la limite des tours de guêt ou de garde. Et il y avait certainement à ses pieds, quelques cabanes des familles des gardes ou auxilliaires; ...dont les femmes allaient chercher l'eau au ruisseau " d'en bas ", ce qui qui a certainement engendré la création du village de Gruyères ! CQFD.

  ... - A bien y regarder, et en marchant beaucoup dessus, et à côté , seul ou en groupe ( de curieux !), on se rend compte que cette voie romaine, impériale et principale,  suit  exactement le tracé de voies plus anciennes, gauloises ,celtes, et avant- avant . Le terrain , les bois , les marécages de la Vence offrent peu de choix ne serait-ce que pour installer un grand sentier entre les Crêtes et la vallée de la Meuse- Castrice. Quant à la Vieille Route de Paris, casse- pattes intégral , pourquoi l' a t- on choisie,? et ainsi, comment a t-on abandonné la voie romaine  ??.....

                                                                                          -------------------------------------------------------

   -  Voie REIMS- COLOGNE; par Castrice.

 La voie Reims-Castrice-Cologne peut se subdiviser en quatre parties:

 Reims-Rethel, d’aprés le Dr ROZOY :"ancienne voie gauloise, puis romaine"; doit se trouver dans la RN 51;

 Rethel-Launois sur Vence:"traces", supposées à l’Est de Machéroménil, Margy, Viel St Rémy, puis certainement sous un tronçon de la voie ferrée au niveau de la descente sur Launois , pour arriver au P.N de la V.F ou de la  RN 51-ancienne, lieu- dit " les Manceaux " et " la Crête".

 Launois-Ferme des Corbeaux : zéro trace ; hors de question qu’elle emprunte des tronçons de la "Vieille route de Paris": trop pentue, trop tordue, trop de côtes, véritable "casse-pattes" pour des chevaux de messagers, lancés au galop; les Romains "n’aimaient pas l’eau", et aimaient la logique et la régularité, et le plat.

      Mais ,sur Google-Maps , dans les parages -Est de Launois, on peut discerner une trace , courbe, qui est une haie , venant des Poteries et se dirigeant vers le passage à niveau; si on continue cette ligne générale ( en allant vers le sud) , sur le terrain, une fois la V.F passée ,juste aprés le P.N, on aborde le talus et le bois , la départementale D 3 grimpant vers le sud , vers les Manceaux , sur la droite ; aprés avoir passé-longé une grille-clôture, on discerne trés bien une petite tranchée de quatre mètres  de large, en pente ascendante , d'une centaine de mètres de long, légérement cailloutée ( ce qui reste de c ailloux , tous semblables ), en courbe légère , comparable à celle située au dessus de Gruyères ; au bout , on trouve des chemins de bois; plus loin, au pied du talus, et le longeant, dans des arbres jeunes (bizarre), entre ce talus ( talus semblant délardé) et la D 3, sur 400 mètres environ, on discerne une trace; elle coupe un chemin qui rejoint la D 3, juste en face de l'ancien garage des Manceaux; et cette trace continue en montée légère dans un prés ( barrière) sur 200 mètres ; c'est tout ce qu ' il peut subsister de voie à Launois, sur environ 700-800 mètres ; cette voie a dû être utilisée pendant plus d'un millénaire, puis la D 3- RN 51 a été construite , plus large, plus ample, moins raide pour les charrois. Plus loin , on arrive au lieu-dit " la Crête", et la voie peut être sous la D 3, ancienne RN 51, qui file sur Rethel et Reims...( voir , toponymie , Pierrepont au sud de Launois : ?? pont de pierre sur la Vence ?). Le modelè de ces 800 mètres de traces s'inscrit bien dans la doctrine des voies romaines , voies pour les messagers à cheval : voie rectiligne , courbes régulières et douces, montées, ou descentes régulières et peu fortes, c.a.d, tout pour optimiser la course d'un cheval,et du cavalier-porte-messages. A peu prés la même régularité qu 'une voie de chemin de fer . L' établissement écclésiastique de Novy-Chevrières s'est installé tout bonnement sur cet "axe routier" important ( quoique les abbayes se sont installées n' importe où , exemple : Mont-Dieu , Foncalvy , Clairvaux...( mais , toujours sur des terres à blé !,jamais sur les champs de cailloux). ...Ces deux prises de vue aux Manceaux ne sont là que pour étayer une hypothèse : " la voie passe par là,et c'est tout ce qu' il en reste" - entre le P.N-V.F et " les Crêtes"-ex RN 51; hypothèse non " matérialisée" car " on ne gratte ni ne creuse chez autrui". Mais , par contre  , sur Cassini , on voit la "route de Mézières" passer dans les bois , à " la Guinguette" , et s 'engager sur l ' Est de Launois en empruntant le circuit des bois f,correspondant aux deux photos : montée dans bois , juste au dessus -sud du P.N, et traces dans le pré , plus au sud , en direction des " Crêtes", Ferme des Crêtes , et , plus loin Bel-Air Ferme , le terme Bel-Air étant repris de nombreuses fois tout le long des voies romaines ( pouvait être , ou devait être le site d' une tour-vigie , exploratorium , tour de garde et de surveillance)..

                 montée P.N-V.Fvers haut des Manceaux les Manceaux,rampe vers

 Bois de St Arnoult-Gruyéres- Warcq: tracé visible ,amputé, empruntable .Une autre petite voie pouvait venir de Chateau-Porcien, passant au pied de Sery. ; A partir du niveau Ferme des Corbeaux (à l'est prôche de la ferme, 300 mètres environ) , on devine une trace, qui va en s'amplifiant quand on remonte vers le Nord .Dans les bois , apparait une jetée de un à deux mètres de haut , quelquefois 4 mètres , qui suit la ligne de crête ; passe prés de la Croix de Saint Arnoult , et file vers  le Nord jusqu' à Warcq.

 TX /autoroute Y;VRCK en crête sectionnement de voie /routeFagnon voie en remblais par terre du fossé-côté

                                                                                         -------------------------------------------

 

 

 

   voie continue vers sud ------

 Voie considérée,VRCK, de la Ferme des Corbeaux jusqu’au bois du Charnois, devant Warcq ( 25 Juillet 2011, et 3 Avril):

 En plein bois , bois de Jandun, deux km Sud-Ouest de Gruyères, on suit la trace de la jetée:8 m à la base, un  mètre de haut, fossés sur les côtés; n’est pas trés visible par endroits, La voie sort des bois, 600 mètres Ouest de Gruyères, passe dans un champs, puis part en ligne de crête, toujours,couronnée d’arbres, jetée de 3m-4m de haut (supposition : quand la voie passait dans les bois, pour ne pas être surpris et attaqués, les Romains faisaient une voie sur jetée, ce qui permet de voir de haut, la rampe freinant d’autant l’attaque..; pour la construire , les Romains et les "requis" devaient abattre les bois sur une dizaine de mètres de large , et dresser une jetée de terre et cailloux, 3 à 4 mètres de haut ) . Un relais TV est installé dans les cailloux, lit et remblais de jetée "mangés" par les locaux pour refaire les routes, au XIX eme siècle;( Maire dixit)    ( inscrit sur cartes : voie du tombeau des romains)  Ce tronçon de voie-limite actuelle de canton est en jetée, en plein dans les champs, mais , à l'époque , cette partie là pouvait être boisée, comme c'est le cas 800 mètres plus au sud , et 200 m plus au nord.  .La voie sort des bois au,Nord-Gruyères et passe sous la D 39,puis, un km plus loin file vers le Nord-route goudronnée jadis , sur 600-700m  ,et elle tombe sur la D 34 Fagnon-Neuville les Thys; on arrive  pile en face, dans le bois du Mellier, sur la jetée constitutive de la voie  (voie sectionnée par la D 34); ( inscrit : ancienne voie romaine)  ; elle continue sur un km dans le bois, toujours en jetée de 3-4-5 mètres de haut , et est en partie "mangée" pour refaire les routes départementales;talus de 4 mètres de haut; elle ressort au nord du bois, par un chemin qui descend derrière l’Abbaye des Sept-Fontaines, et arrive au pied  du pylone  "à quatre pieds" THT- EDF, avec jonction certainement avec la voie (gauloise) Laon-Castrice, par Thys; elle continue ensuite vers le bois du Charnois, mais actuellement la voie est perdue dans les blés. Dans le bois du Meillier, où la " jetée", en lisière de bois , est trés visible : 2 , 3, 4 mètres de haut sur 5 à 8 mètres à la base , bande de roulement de , quelquefois , trois mètres ,on peut voir le déroulement de la construction; en effet , au pied de la jetée , dans le bois, on distingue un grand fossé dans lequel de la terre a été ôtée, pour bâtir ladite jetée ; les talus de voies ferrées sont construits de la même façon , sauf qu'ils ne sont qu'en terre tassée et non armée, armée en cailloux.

 Elle court  vers le bois du Charnois, lieu dit la Fosse , rentre dans le bois ( dénomination vers 1832, date de levée de carte : bois Chevrière) ( tranchée prochaine pour autoroute ???) Elle est en jetée de deux mètres de haut dans tout le bois, sauf  sur quelque 400 mètres , au niveau du décapage forestier -chantier du Y Ardennais ;  côté Nord- Est du bois , elle  va vers la Meuse, la passe au "gué des Romains" (rapides), prés de la chapelle Saint- Hilaire (ancien fanum ?)  et marche sur le plateau de Berthaucourt-Castrice; Un tronçon de voie semble partir vers le Nord-Ouest, vers  la Demi-Lune, peut- e^tre vers Rocroi ? (tronçon de 80 mètres environ) ..Apparemment, d’aprés les fouilles réalisées à Montcy, ( fouilles LEMANT, fresques trouvées exposées au Musée de Charleville, Place Ducale ) dont à la villa à fresques, la ville gallo-romaine de Castrice s’étendait un peu partout, et, visiblement vivait dans l’opulence...

La voie pourrait descendre du plateau de Berthaucourt,, se dirigeant vers le Vivier-Guyon, passer à flanc du petit thalweg entre le Vivier et Saint-Laurent, puis rejoindre la voie seconde Gué des Romains-Aiglemont-Ville sur Lumes,en arriére-Sud d’un petit bois ex -carrière, au sud d’une salle de sport ASPTT, qui fait face au Parc animalier, et à ses deux blockhaus STG construits vers 1939-40; la voie pourrait passer dans leurs parages, ou dessous, puis partir vers La Grandville (voir fouilles JP LEMANT à Saint-Laurent, fouilles apparemment détruites par autrui .... en cours de fouilles (c’est gentil; merci de ne pas attendre)). Llieu-dit:"la Haute Voie", ce qui laisse à penser, qu’avant, la voie était bâtie en jetée, de un à deux mètres de haut, comme la Voie Domitia, comme Reims-Tréves-bois de Yoncq, ou Carignan, ou bois de Gruyères....., et qu’au fil des ans, la jetée s’est amenuisée par extraction de matériaux constitutifs, mais que le nom Haute Voie est resté gravé en mémoire.

 Nota Bene: mis à part les "rongeages", enlèvements divers au 19eme siècle, pour faire les routes départementales(on se servait sur place, plus simple!), la voie conserve sa belle allure ,son côté tout droit, et sa surface en "dur-dur" solide, et ce ,aprés deux mille ans de service, d’age ,d’utilisations diverses à travers des époques au cours desquelles les gens se preoccupaient plus de survie, ou du lendemain, que de l’état des routes, qui par endroits, n’appartenaient même pas au seigneur et en core moins au roi-si loin- de France ( quand il y en a eu un). Matière à reflexion! Des petits panneaux indiquant "d’o’u on vient" seraient les bienvenus, plutot  que des "photographes routiers".......

 Elément remarquable :la voie, depuis la région de Launoi s -sur- Vence, suit un tracé, non rectiligne, mais pratique au point de vue déclivités: Jandun:altitude 260mètres, Est ferme des Corbeaux: 270 m et 250 m, bord  du bois de Saint-Arnoult: 300 m,arrivée sur D39-nord Gruyères: 245 m, sud bois du Mellier: 258 m,nord Mellier :282 m, sortie Nord (au pylone THT): 240 m, entrée dans bois du Charnois : 205 mètres, et descente en pente douce vers le gué de Warcq. En comparaison avec la Vieille route de Paris, qui grimpe et qui dégringole, et qui existait déjà au XVIIIeme siècle (dessinée sous Cassini), la voie romaine est "du billard"". Quant à la voie par la vallée de la Vence, Vence qui se tortille on ne peut plus, et qui devait engendrer des marécages, ou des zones trés humides, il devait être hors de question pour les Romains d’y installer une chaussée, construction difficile dans des marécages. ( sur la carte de Cassini , toute la vallée par Poix-Terron est marécageuse, et aucune voie n'y figure ). Et au Moyen-Age, on a dû raisonner pareillement, pour tracer à travers les collines cette " Vielle Route de Paris ";

Cette "vieille route de Paris" a été trés préjudiciable avant 1939-1940 à la France; en effet, les gouvernants, ou parlementaires, qui venaient en visite dans les Ardennes, empruntaient en V.L cette route; et , dans les montées et descentes, et forets, et re-bois, ils en concluaient : que "les Ardennes étaient impénétrables, car ce qu’ils voyaient, corroborait parfaitement ce que l’Armée disait , et pensait sur les Ardennes : c'est à dire : impénétrables ! alors que Pétain avait dit, en parlant des Ardennes belges: "les forets sont impraticables par une armée ennemie, à condition qu’on y fasse les aménagements et destructions necessaires!" , ce qui n’a pas été fait!

 Entre Chateau-Porcien, ou Rethel, et Castrice, il devait y avoir une "mutatio "ou une "mansione," relais’, certainement au niveau des Crêtes, ou tout simplement...à Launois sur Vence, lieu de halte ; le relais du XVIIIeme siécle n’a dû prendre que "le relais", d’autres "relais", tout simplement, puisque de tout temps, jusqu’à l’apparition du chemin de fer, et de l’automobile, les gens marchaient de la même maniére, et à la même vitesse, avec les mêmes contraintes; donc, ils s’arrêtaient aux mêmes endroits, et au même moment; de la même façon, que ,l’été, presque tous les gens vont se jeter sur les plages, en même temps, et presqu’ensemble...

 -  Tracés empruntables à pied  et parfaitement visibles : Ferme des Corbeaux-Fme Basse Ecogne: env 5 km, durs; Gruyéres-TL-pylone THT- EDF/  Le tracé, de  6 km  environ, est trés empruntable à pied (" çà va".)..mais il faut "crapahuter" dans les fossés, entre les arbres, quelques taillis, les cailloux des chemins, avec les geais qui crient (à 100 mètres! toujours 100 mètres, ou 105m!); à côté de la croix de Saint Arnoult (dans un trou..), nombreux trous de fouilles de mines. La voie est visible- accessible au Nord-Ouest de Gruyères, elle court en ligne de crête, mais surtout au Sud-Ouest de Gruyères, sur le plat-haut, aprés la grimpette Sud-Ouest sortie sud du village; le premier chemin-plat- en lisière de bois, y mène, aprés 800 mètres de marche à pied; marques  "VTT FAGNON" sur des arbres; voie trés visible à partir des chemins; on n’est pas obligé d’aller "chez le voisin" pour voir. Un km et demi est trés visible  sur la gauche-Ouest de la croix de St Arnoult, dans des bois communaux (mais : gibier, sangliers, ne pas déranger; il faut être discret, dans la nature: on n’est que locataire ! et encore, sans titre ni bail!).Tracé entre le P.N de Launois, et les Manceaux : crapahut ! ;  trés ancienne petite carrière dans les bois.

 .....Ce 13 octobre 2011, aprés-midi gris bruineux, dans les patures à l’Est de la Ferme des Corbeaux, portant la trace de la voie impériale Reims- Cologne, sur 300 mètres, les socs de la charrue d’un tracteur dévorent les restes du passé....: à chaque passage sur le tracé, des cailloux volaient en tous sens au lieu des " copeaux de terre",qui s' affaissent sans bruit.....

 -....... Tracé reconnu, en tout, des Crêtes ,par Jandun-les Poteries, jusqu’à la Meuse-Warcq-rapides: une vingtaine de km, dans les taillis, sous les barbelés de pâtures, sur des chemins repris sur la voie VRCK, un peu crotté, un peu griffé, mais  toujours sur les traces évidentes de la voie romaine, et trés content.( plus huit km de la Warenne  à l’ASPTT de Saint-Laurent, par la ville et le Vivier-Guyon (attention aux autos! c’est plus dangereux que les bois)........

  X VRCK,et supposée voie de Laon;THYS arrivéeVRCK,nord Mellier:Charleville-M talusVRCK 3,4 mètres, bois de Mellier VRCK entre GruyèresD39 et D34Fag-NlT VRCK entre D39-Gruyères etD34 Fagnon restes VRCK sectionnés par D 34 Fagnon bois du Mellier:restes de voie amputée VRCK sort bois d Mellier/Charleville-Mèz VRCK sort du Mellier:Charleville-Mézière constitutifs de VRCK,sortie Nord Melier lit de la voie:cailloux-terre armée  VRCK"les Cailloux"/Arr/D39 Warcq-Fagn arrivée sur D39 Warcq-Fagnon"cailloux" les rapides-gué des Romains à Warcq  tronçonVRCK,en bord de Meuse Warcq  "  pierre de fond, noire, non du coin lit de cailloux, bois St Arnoult/ VOIE 

 - Témoignage d’un vieux monsieur, alerte, 85 ans,mais ne les paraissant pas: à Warcq :"le gué des Romains est à 500 mètres de chez moi, plus haut  2eme petit chemin à gauche; le fond est dallé...On allait s’y baigner, quand j’étais jeune....On ne le voit qu’aux basses eaux ; il y avait peut-être un pont..."

 Tronçon de voie, traces,multiples, en direction de la Demi-Lune; autre voie vers le Nord? La chapelle Ste Hillaire , de 1804, se trouve prés des rapides de la Meuse ; elle se situe sur le site "d'une ville disparue , Guilloy"( site internet de PRIX).

 - 15eme photo, et anté-pénultième :Section dans les bois, du Charnois, faite récemment, par déboisement "coupe à blanc, et désouchage";photo prise à partir de la D 16 allant à Thys, dans "virage mort", certainement prévue pour la future autoroute, Bois du Charnois; la VRCK passe exactement en croupe, ligne de crête;

   boisSt Arnoult,sectionnement de voie boisStArnoult:jetée 4mHaut,unKMlong bStArnoult,un km long,tout droit ds bois

 -   Voie en jetée constante, 4 m de haut, plus d’un km de long "tout droit" dans les bois-hautes futaies ,vers sud, plein Ouest de Gruyéres (pluie,S 6 Aout 11)

La voie se prolonge dans une patûre longue, vaches blanches, à 500m au sud-est du point 271, bois de Jandun ; bosse longue et réguliére dans l’herbe de la pâture, puis restes Imposants de soubassements pierreux coupant un chemin de bois allant d’Est en Ouest, jetée sur 800 mètres, vers le Sud     .;26/7/11.03/04/11

 Jetée VRCK ds bois du Charnois Charnois,VRCK coupe autoroute Y Arden vrck/Tracé autoroute Y Ardennais futur tranchées allemandes,VRCK 50M au fond   jetée voie Teuf-teuf Thin-le-M Warcq  

  

  -  Bois du Charnois, 8 Sep 2011: la voie ,menant au gué de Warcq, passe par le Bois du Charnois, encore trés visible; elle coupe à angle droit le tracé, déboisé, pelé, de la future autoroute dite " Y Ardennais", largeur du déboisement, environ 200m, de la route de This, à la ferme de la Presle; chose étrange, sur le côté ouest de cette saignée de déboisement, et à 50 mètres au Nord de la VRCK , se trouve sur une centaine de mètres une tranchée allemande type, de 1918, certainement, qui fait face au Sud, vers la Presle; sur le côté de cette ancienne ferme: jetée de l’ancien tortillard  Wassigny,Thin le Moutier -Prix et Mézières, identique à celui qui reliait Nouzonville à la "république  de Gespunsart",dit "le Torré" gens dixit en 1966,( je ne fais que répéter!! excuses , sinon). Passait par Wassigny , Clavy, Neuville , Thys, Prix, Mohon)  débute en 1905, supprimée en 1948 ; la RTDA a pris la succession des chemins de fer départementaux à ligne métrique.....Passé....

 ;----Et , de la même façon, que sur l’autoroute A 9 , vers Nimes-Montpellier, il y a des panneaux, et logos,: "Vous longez  le Voie Domitia", pourquoi ne pas mettre , Monsieur l’élu.. , un ou des panneaux : " Vous coupez la Voie Impériale Reims- Castrice-Cologne"",? çà attirerait peut-être des gens, ou des curieux ?  car le tourisme historique, depuis une vingtaine d’années , est devenu trés porteur, et les Ardennes possédent beaucoup de voies romaines!  Avis. Et il ne faut pas râter les occasions, les temps devenant durs. Deux panneaux "c'est pas cher", dans les (soit-disant!) 264 millions d'euros de l'autoroute de désenclavement des Ardennes (propos entendus Porte de Versailles ce 23 novembre 2011,-"réunions-salons des maires"....sans plus).

 - Au niveau "Ferme des Corbeaux", quand on lit Google Maps, on aperçoit de grosses taches blanches circulaires ; il s'agit des impacts d'obus de l'artillerie -lourde, bien entendu - allemande, et même -saxonne-, du XIX eme Corps d'Armée allemand, venant de Rocroi, en direction de Signy l'Abbaye, et de Launois sur Vence, dans le but de tourner l'armée Lanrezac qui avait résisté trois jours à Donchery , la Marfée,  etc et  avait contenu les Allemands. Cette poussée allemande  vers Launois -Bataille des Frontières- a été repoussée par la Division Marocaine les 28 - 29 Aout 1914 ,; mais les braves Marocains, en sarouel bouffant, petit gilet rouge , chéchia ( et oui) avec des officiers sabre au clair, culotte rouge, képi bleu azur, (tout pour impressionner dans les colonies!) ont été hachés par la mitraille, les schrapnells et les obus de 150 mm, assauts " à la bayonnette" (pauvre Colonel de Grandmaison , professeur à l'Ecole de Guerre, et professant ses réves hors de la réalité....) ( ne lisait pas les journaux)  ; impacts toujours visibles "d'en haut" - comme la voie romaine d'ailleurs.

 -  Cette III eme Armée , Von Haussen ,  venant de Givet, Rocroi, faisait un mouvement tournant vers le Sud-Est pour couper la retraite de l ' armée de Langle de Cary , qui tenait la Meuse, "Bataille de la Meuse 27-28-29 Aout 1914", aprés le recul faisant suite aux massacres d' Arlon, Rossignol-Maissin et Charleroi des 22 et 23 Aout 1914...La Division Marocaine s' est tuée - avec ses uniformes quasi " costumes de cirque ou de carnaval" a repousser tout un corps d' armée allemand; mais ce Corps d' Armée allemand a été stoppé, et a même reculé dans les bois de Froidmont; un régiment saxon s ' y serait perdu , errant toute une journée dans les bois épais....Explication largement suffisante pour que les Romains aient fait une jetée de 4 mètres de haut afin de traverser cette forét , épaisse,dense, et apeurante.....Aprés le 29 Aout et la retraite française , c' est ...la Marne , 1 ere victoire de la Marne, les Allemands étant épuisés, certains ont marché en combattant , sur 500 km ( ! ?" au fou , les stratèges") , et arrivant sur la Marne , " les casiers pleins , mais les gamelles vides", puisque les Belges , en reculant , avaient " tout cassé ": tunnels , voies ferrées, ponts , carrefours, electricité, donc cassé les voies logistiques de l ' envahisseur ; bravo les Belges!.On leur doit une partie de la victoire de la Marne.

 - - - reste de V.F tortillard Signy l'Abbaye-Prix Ex VF Tortillard, paralléle à la voie  Reims- Castrice dans bois du Charnois, travaux site future autoroute; cette voie départementale, métrique avait son terminus à la gare de Mohon,prés square du 91 eme R.I,, sud HLM prés de la caserne Dumerbion; batiment conservé , actuellement occupé par un service collectif local.( sur carte 1880 géologique, le bois est toujours dénommé bois des Chevriéres).Voir site complet sur Wikipédia "chemins de fer départementaux dans les Ardennes) .Locomotive reconstituée, par Lycée professionnel,i mplantée au rond-point de Vivier-au-Court,prés de la Fonte Ardennaise; trés belle reconstitution, bô boulot!

loco-Teuf-teuf/VIVIER au COURT La photo de jetée-courte- avant celle de la grosse pierre noire,correspond, peut-être, à la voie Castrice,Rocroi-Macquenoise, ou à une voie vers le Nord-Ouest (Bavay ?) ; mais en zones agricoles riches, tout a été détruit.   

.... Et , fin novembre 2013 , à l ' occasion des travaux autoroutiers , sur la commune de Warcq , et en rasant la butte-arête supportant la voie impériale , et l' ex petite V.F , ainsi que les tranchées allemandes , qu ' a-t-on trouvé ? sous quatre mètres de terre ? : une magnifique tombe à char , char garni de feuilles d' or, sépulture d ' une Celte il y a  -300 à - 350 ans av J.Christ.....

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×