Voie seconde Voncq-Semuy-Iges

- Voie " annexe" Voncq-Semuy-Saint Aignan-Iges , diverticule vers Omont.                                                                                                     corbeny-vr-18-031-1.jpg

reims-tr-pauvres-042-1.jpgreims-tr-pauvres-041-1.jpgst-aignan-011-2.jpg

La voie Voncq-Semuy-Iges semble partir de la voie Reims-Tréves,carrefour disparu, certainement au nord prôche de Voncq, dés la D 23, lieu dit le Village;

Sur la carte de Cassini , figure un gué à Semuy , donc , dans l'Aisne, faisant suite  à " chemin de Reims à Sedan" , le dit chemin, allant de Pauvres à Semuy ( mais rien au Sud de Pauvres  n ' est mentionné) .La voie apparait sur la droite- Est de Day, Neuville-Day, elle coupe la D2, vers "la Conquée", passe à un Km Est de Lametz,  (dans les bois de "le Tonnelier" et les Grés Monts :trace),coupant la D 30 ( sur 3 eme photo : la D 30 passe en lisiére du bois du fond, et le chemin-voie en provient, allant vers le nord), puis s’enfonce dans les bois en direction du Nord, vers l'enclos Geoffroy ,  Chagny , Marquigny -Louvergny, puis disparait; il se pourrait qu’elle passe vers la Cassine, Est de Vendresse,,(  peut-être sur la chaussée en terrains mous qui arrive au carrefour de la ferme la Morteau, puis rejoigne le nord-ouest de Malmy (conditionnel),; ...; elle longe les bois du Triage de Sapogne, passe par Omicourt, endroit o’u les travaux du canal ont dû la détruire, puis vers le bois de la Queue; entre D 24 et le canal car, à cet endroit ,se trouve un vieux chemin, dallé ou empierré,qui longe la D24,   just’en dessous, ( sous D 24, entre le canal et la route,; il fait environ 600 mètres)- longueur totale des restes de ce vieux chemin: environ un km-, Il passe le "col",et coupe la D 24, puis re- descend sur Saint Aignan, ( 5oo mètres visibles) remonte vers le moulin de Maurru,et longe, empiérré, le flanc ouest de la Croix Piot, (3 km visibles environ) pour redescendre par la ferme de Moscou sur la Meuse et Donchery, lieu de gué gaulois, et Iges

    Mais , mais , il se pourrait , qu' elle passe - ou bien une autre voie petite, " voie vicinae" , par Chagny et Omont ,lieu "haut" cultuel, donc de culte païen, pour rejoindre Vendresse....Sur le terrain, on peut voir "la Haute- Chagny"; question : pourquoi haute ,point côté 253 M ? Y avait-il une borne " haute" ?..... A  Omont , il y avait un chateau fort , qui a été détruit ; mais il pouvait y avoir un fanum , petit temple, ou chapelle et simple oratoire chrétien " du début", ou païen , et là depuis ....la nuit des temps. C ' est là que les hommes venaient , avec prêtres ou chamans , afin d' interpeller , ou de contempler l ' infini, ou Dieu , ou les dieux, ou l ' immensité ; il y a çà partout : pierre vôtive ( déplacée) à la Croix Piot-Donchery , à la Truche-Mouzon - avant que le radar allemand ou canadien , ne la chasse, au Milobre de Bouisse ( c 'est chez moi, dans l ' Aude)( cinq ou six dalles plantées en rond...), ou à Arfons-Tarn, chapelle qui contemple tout le Revélois et le Tarn ( la chapelle ayant remplacé le fanum, les gens étant toujours les mêmes , avec leurs peurs, leurs désirs, leurs espoirs, leurs tortures, leurs croyances, leurs angoisses...) Cette voie ver Omont n ' est peut être qu ' une voie " religieuse", celte et de bien avant.

Des tronçons de cette voie ( seconde)  sont encore visibles sur un km et demi , tant sur le terrain, et comme  indiqué sur Géoportail-carte entre Day- Lametz et D 30  ;ils sont parfaitement discernables au bord de la D 30 , face à l'étable -grange de l'enclos Geoffroy, dans le bois du bord de route, jouxtant une trace d'exploitation forestière (discernables en ouvrant les yeux! trés grands! ;il s ' agit d 'une petite jetée de 3 mètres de large sur un demi mètre de haut ;point coté 201m) ( terrain conforté par carte I.G.N)

- Deux " gratteurs" auraient trouvé deux pièces au dessus du canal.....( bruits ...) ....Connaissances-dixit :"oui, c' est bien une voie romaine qui existe du côté de ...; on y est allé dernierement , et on voit le tracé car il est plein de petits trous tout frais depuis que ce site existe......".( il doit y avoir de la rouelle, des médailles de plomb , des sous troés, des écrous, des clous , des capsules de cannettes de chasseurs ou de forestiers, et des munitions de la Bataille des Frontières...)

Pierre-cénotaphe semblable à une de la petite église romane de Chatel de Neuvre,sur l'Allier.

                                pierre tombale,ds mur d'église Chatel de Neuvre

 

StAignan-CxPiot-gué de Meuse.

 

 A Voncq , carrefour sur la voie Reims-Tréves : il y a t-il également un camp romain? surement ,  un poste de garde -exploratorium., ne serait-ce que pour surveiller ce carrefour, sur une voie impériale, et le gué d'Aisne.

- Vers Iges , cette voie rattrape la voie passant à Ville sur Lumes, venant du carrefour (certain) avec la voie Reims-Cologne de Saint-Laurent ( voie: fouilles de 2002-04), voie qui continue vers l’Est : Villa Sedensis (Sedan), et plus loin: chemin de crête d’Osnes, Carignan (et Voie Reims-Tréves, trés visible),et au delà: Thonne le Thil (village gallo-romain de mineurs de fer , et sidérurgistes , peut être, comme à Signy-Montlibert, Cf deux " trous-carrières-mines...") et oppidum de Montmédy, lieu , "les Folies".

Entre Cheveuges et Sedan, passant par le Col de la Boulette ( l'ancien chemin et l'ancien col, pas celui de la RN 77, route charretière récente!), passe, semblant venir de Saint-Aignan,, le chemin dit des Romains, qui court sur trois km environ et arrive à Torcy, puis ...à la gare SNCF (derrière la gare!),  ( en passant sur le pont de l'autoroute , prés du camp -de forains).

 

 

 Carignan,/ lors de la reconstruction , aprés la guerre, faisant suite à l’écrasement de la ville en Mai 40 : découverte de la villa Maugré (privée!), gallo-romaine, fouillée en 1985-86, Stéphane GABER-article : il reste une piscine-natatio-thermes, dégagée (qui a dit qu’il faisait froid dans les Ardennes?!!!) ; trouvé également : un groupe sculpté :Mercure et Bacchus...sans plus.

Photo du haut! chemin dans bois de la Queue,Saint Aignan; deux photos dessous :chemin, et trace Est Day et Lametz, coupant la D 30.

 Ce chemin du bois de la Queue est dénommé par les habitants de Saint Aignan: " chemin des bâteliers", car au temps de la batellerie,les chevaux-"hâleurs" n’empruntaient pas le tunnel du canal ,certainement pour éviter les chutes des chevaux  apeurés par le tunnel et l’eau,; les attelages de chevaux-tireurs de péniches, remontaient par ce chemin pour rejoindre la péniche à l’autre sortie, et ainsi continuer à la hâler sur la berge du canal ( témoignage 10 Oct 11).

Ce samedi 8 Octobre, pluie, en prospection avec le Cercle historique , vers Omicourt,, témoignages de deux monsieurs:MM X et Leau: "lors de travaux du cantonnier à l’église de Saint-Aignan, il y a plus de 15 ans, j’ai vu apparaitre des sculptures sur une grosse pierre du soubassement; nous l’avons découverte, entiérement, et est apparu un couple  - il doit s’agir de ruines d’une villa gallo-romaine, disparue,ou d'une pierre tombale, d'un cimetière de village, disparu également. De Cheveuges à Torcy, passant par Fresnois, existe "le" vieux chemin des Romains", figurant sur la carte des combats de 1870, Génin, éditeurs à Sedan; il pourrait provenir de St Aignan et de cette voie seconde     Ressemble étrangement à la stèle dite" du maitre de forges", Camp de la Bure, gallo-romain, et même préhistorique, 8 km Nord-Ouest de Saint DIE des Vosges.( stèle funéraire représentant un couple, homme avec les outils de son labeur  aux mains : marteau, burins, etc)

Cette voie secondaire est peut-être trés ancienne, bien avant les Celtes ; la voie passant par le gué de Meuse à Donchery, pourrait passer par le lieu-dit  Briancourt où se trouve Emmaüs, ( il y avait - parait il , un petit chateau ....( trés petit, pour ne rien y retrouver ! peut être en terre et bois ) continuer vers Bosséval et emprunter la " route Mazarin" , domaine des Hazelles; cette route " s' enfile " dans une vallée trés caractéristique, en V trés net, qui tranche sur l ' horizon assez plat de la frontière belge ; cette voie pourrait continuer jusqu à Liège ( " pourrait ! ")

(Quoique au " Chatelet" , Boulzicourt , endroit où il y eut un chateau , jadis , il ne reste rien, sauf la motte , bien dessinée." chateau" peut-être agée de 5 - 6000 ans, plutôt que 1000; à voir....dans une autre vie ).

 

( prospectipn dans les bois ,témoignage; on fait ce qu’on peut, dans la vie!) Ce bas-relief ressemble étrangement à un bas relief-couple et petit enfant, main de la femme, sur sa tête, trouvé lors de fouilles de Lattara-Lattes, site sur la lagune au sud prôche de Montpellier (prot-historique, romain, gallo-romain et médiéval-haut).

Neuville-Day a été détruit en 1918 par les Français,lors de l’offensive dernière, et brûlé en 1940 par la Proganda, pour un film; merci Dr Goebbels.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×